Ateliers de portage – Paris 13

IMGP4402Bonjour à toutes et à tous,

Voici les dates des prochains ateliers :

  • 17 Janvier : Apprendre à nouer son écharpe (ventre et hanche) – 10h
  • 24 Janvier : Alternative à l’écharpe (sling, Mei Tai, préformé…) – 10h
  • 31 Janvier : Apprendre à nouer son écharpe (ventre et hanche) – 13h

Pour vous inscrire, il suffit de m’envoyer un mail à l’adresse suivante : bebeporte@gmail.com en indiquant votre DPA ou l’âge de votre enfant ainsi que la marque de voter écharpe si vous en possédez déjà une.

Pour un atelier dos, merci de bien vouloir me contacter par mail. Des ateliers particulier et à domicile peuvent aussi être planifiés.

Je vous rappelle que les ateliers se déroulent dans le 13 arrondissement, métro Porte d’Italie.

Publié dans Actualités | Marqué avec , , , , , | Commentaires fermés sur Ateliers de portage – Paris 13

C’est la rentrée, les ateliers de portage reprennent !

Bonjour à toutes et à tous,

J’espère que vous avez passé de bonnes vacances.

Comme c’est la rentrée, on reprend donc les bonnes habitudes et on se remet au boulot.

Les dates des prochains ateliers de portage :

  • 14 septembre à 9h : atelier « début de vie » ou comment nouer son écharpe avec un nouveau-né.
  • 18 septembre à 15h : atelier  « début de vie » ou comment nouer son écharpe avec un nouveau-né.
  • 21 septembre à 9h : atelier dos/hanche (écharpes, slings…)
  • 25 septembre à 9h : atelier découverte du portage : présentation et essaies de porte-bébés.
  • 28 septembre à 9h : atelier  « début de vie » ou comment nouer son écharpe avec un nouveau-né.

Pour info :

Les ateliers se déroulent dans le 13 arrondissement de Paris. Ils durent en moyenne 2heures.

Les tarifs sont les suivants :

  • Atelier collectif : 20 euros/personne, 30 euros pour un couple
  • Atelier particulier : 40 euros
  • Atelier à domicile : 60 euros

Pour ces deux derniers types d’ateliers, merci de me contacter par mail
afin de convenir d’une date et d’un créneau horaire.

Publié dans Actualités | Marqué avec , , , , , , | Commentaires fermés sur C’est la rentrée, les ateliers de portage reprennent !

La boîte à question de JPMBB

Après avoir lancé un nouveau site Internet, une collection exclusive ainsi que la collection printemps/été 2012, Keren et Olivier de JPMBB se sont prêtés au jeu des questions/réponses.

Vous

Qui se cache derrière JPMBB ?

Cachés derrière chaque JPMBB, il y a un bébé et une famille qui souvent débute(nt) une aventure. Autour, il y a un chaleureux et passionné groupe d’utilisateurs et de monitrices. Derrière les emails, le téléphone, les vidéos, le site, il y a des personnes qui travaillent pour que… derrière chaque JPMBB puisse se cacher un bébé et une famille qui débutent une aventure…

Comment êtes-vous tombé dans la marmite ? 

… Par chance ! C’était en 2005, nous avions reçu en cadeau une écharpe lors de la première grossesse et le portage est ainsi entré dans la famille quelques heures après la naissance de l’ainé, sans question. (Et sans regarder internet. À la dure !)

Comme dans les films où une petite feuille virevolte en traversant une ville et finit par se poser sur la table pour changer la vie du personnage… ♫♬ Hyper magique ! Sauf que là c’était 5 mètres de tissu et une famille en devenir.

Qu’est-ce qui vous a poussé à tout plaquer pour vous lancer dans la création de porte-bébés ?

Le portage est très vite devenu un repère, une pratique rassurante et stable qui faisait toujours du bien à notre jeune famille. Inconsciemment, on a certainement choisi d’avancer avec ce qui nous rassurait et nous plaisait le plus quand il y a eu des choix à faire à ce moment de notre vie : l’écharpe, les bébés, c’était notre quotidien, on ne voulait pas que ça s’arrête, alors on y est encore. On ne veut toujours pas que ça s’arrête.

C’était une aventure de parents, puis de famille, c’est aussi une aventure d’entreprise.

Quel(s) métier(s) exerciez-vous auparavant ?

On est tenté de dire : « peu importe les métiers que nous avons exercés avant ». On a décidé un moment de s’en éloigner pour des choses plus intimes et nécessaires dont nous pouvions voir le résultat instantanément dans le regard des autres parents. Quand on a goûté à ça, c’est difficile d’arrêter. C’est une réciprocité que nous n’avions pas dans nos métiers d’avant et qui donne une énorme patate !

Votre société

Où sont designés et  fabriqués vos produits ? Et pourquoi ce choix ?

La conception est faite à Paris car c’est là que nous habitons. La fabrication est faite au Portugal, Israel-Cisjordanie, Inde car c’est là que nous avons trouvé les opportunités et les compétences spécialisées nécessaires. Les porte-bébés sont ensuite assemblés et expédiés depuis l’Ile de France en France et dans le monde entier.

Quel regard avez-vous sur la production de vos produits ?

La production est l’une des activités clés, c’est une collaboration quotidienne pour nous assurer toujours la meilleure qualité et compétitivité.

Sur quel continent et/ou dans quel pays vos produits fonctionnent le mieux ?

JPMBB est historiquement une aventure Française. La Belgique et la Suisse sont friandes. Les autres pays sont très curieux et nous aussi ! On est contents des destinations « exotiques » pour nos écharpes comme L’Islande, la Nouvelle-Zélande, la Russie…

Quel est votre coloris/modèle préféré ?

Certains des coloris de saison, puis 6 mois après, certains des nouveaux coloris de saison… et la Grise poche Olive et la Grise poche Fuschia !

Travaillez-vous sur de nouveaux produits/projets ?

Oui, petit à petit on agrandit le nid.

« On s’est aussi donné le luxe d’abandonner des projets de porte-bébés trop compliqués ou on pensait réinventer la roue, pour continuer vers un portage plus essentiel. »

 Le portage

Comment voyez-vous le portage dans 10 ans ?

Ah, c’est un exercice délicat d’imaginer le portage du futur, ou le futur du portage, mais on espère et on travaille pour ça.

Le paysage du portage évolue, cela commence à faire partie de “la puériculture”. Il faut réussir à s’adapter à cette échelle plus grande et défendre sa place et sa singularité.

Le portage en 3 adjectifs ?

Inimaginable, passionné, résistant

Un produit de la concurrence que vous auriez aimé créer ?

Oh lala ! Le Tonga réglable, génial ! Le Bondolino, génial ! Le Storch BabyCarrier, génial ! Le MySol, génial ! La Didy Elise, beeeeelle ! La Leo café, beeeeelle ! La Easycare Rainbow, souuuuple ! La Didymos Wave, souuuuple ! …

Publié dans Fourre-tout !, La boîte à question | Commentaires fermés sur La boîte à question de JPMBB

Les ateliers du mois de Juin

Bonjour à toutes et à tous,

Voici les dates des prochains ateliers « Début de vie » JPMBB.

Si toutefois vous êtes intéressé par un atelier « Début de vie » ou « Dos » en écharpe tissée, n’hésitez pas à me contacter par mail afin de convenir d’un rendez-vous.

Les ateliers ont lieu à 9h45 dans le 13 arrondissement de Paris.

Je vous rappelle que je propose, en plus des ateliers collectifs, des ateliers individuels et à domicile.

Pour info, une rencontre autour du portage sera organisée dans les jours à venir durant laquelle il sera possible d’essayer les porte-bébés qui composent la porteBBthèque et d’échanger sur nos impressions.

  • 1 Juin
  • 4 Juin
  • 5 Juin
  • 6 Juin
  • 7 Juin
  • 8 Juin
  • 11 Juin
  • 12 Juin
  • 13 Juin
  • 14 Juin
  • 15 Juin
  • 18 Juin
  • 19 Juin
  • 20 Juin
  • 21 Juin
  • 22 Juin
  • 25 Juin
  • 26 Juin
  • 27 Juin
  • 28 Juin
  • 29 Juin

 

Publié dans Actualités | Marqué avec , , , , | Commentaires fermés sur Les ateliers du mois de Juin

Bien porter à bras

Avant d’apprendre à porter son bébé en écharpe, il est important d’apprendre à le porter correctement à bras, et ce, pour plusieurs raisons.

Lorsque le bébé nait, son corps est hypotonique et son dos immature. Naturellement, le bébé porté à bras prend une position dite enroulée similaire à la position qu’il avait dans le ventre de sa mère. Le tonus procuré par cette position permet au bébé de mieux gérer la pesanteur ainsi que son alimentation.

C’est donc cette position enroulée que l’on va essayer de préserver au maximum lors du portage à bras et de reproduire lors du portage en écharpe.

Pour cela, il est impératif d’offrir au bébé un maintien par la base (sous les fesses) afin qu’il puisse être actif dans le maintien de son corps et placer ses appuis aux bons endroits.

Porter bébé le bassin en appui sur l’avant-bras par exemple lui permet de s’enrouler sur lui même, de se rassembler, de mettre ses mains proches du visage et plus particulièrement de sa bouche et donc de se sentir en sécurité.

Soutenu par la base, le nouveau-né s’enroule et dans sa flexion a la compétence de tenir sa tête ou de venir la déposer sur le corps du porteur sans que l’on ait besoin de l’y aider ou de la maintenir. En bref, un bon enroulement, du sacrum jusqu’aux épaules, favorise le maintien de la tête.

En plus de valoriser les compétences du bébé, un portage à bras correct et respectueux de la physiologie de ce dernier facilite son installation dans l’écharpe, car c’est bien cette position enroulée que l’on cherche à retranscrire.

Une fois bébé positionné dans cette position : assis sur sa base, les genoux remontés à hauteur de nombril, le dos rond, les mains proches du visage et la tête dans l’axe de la colonne vertébrale, c’est à ce moment-là que l’installation de l’écharpe peut commencer et qu’elle sera bien plus aisée.

Vous l’aurez bien compris, il est important, dans la mesure du possible de porter bébé par sa base et non par dessous les aisselles afin qu’il puisse se sentir compétent, en sécurité et puis tout simplement pour une question de confort !

Article réalisé avec Véronique Huynen kinésithérapeute et monitrice de portage chez Tout contre Toi

Publié dans Fourre-tout ! | Commentaires fermés sur Bien porter à bras

Vis ma vie d’écharpe

Si en début de vie l’écharpe de portage sert essentiellement à répondre aux besoins de contacts de bébé et donc à le porter, au fur et à mesure de l’utilisation on lui découvre de nombreux talents cachés.

Voici une liste non exhaustive des multiples utilisations de l’écharpe :

  • Une écharpe peut être utilisée comme un tapis à langer. Exit donc les gros sacs encombrants.

  • L’écharpe peut faire office de couverture pour faire dormir bébé dessus ou dessous ou bien encore de couverture d’emmaillotage.

  • Qu’elle fasse 3m60 ou 5m20, une écharpe de portage (tissée) peut, nouée dans un lit à barreau ou entre deux arbres, se transformer en hamac… sous la vigilance des parents.

  • Un peu dans la même optique, l’écharpe tissée peut aussi être utilisée comme une balançoire, accrochée à une barre de traction par exemple.

  • Nouée en simple hamac sur la hanche ou sur le dos, l’écharpe peut aussi servir de sac à provisions, lorsque bébé n’y est pas confortablement installé.

  • Ou alors en sac d’appoints lorsque bébé est porté au dos comme sur cette vidéo :
 

  • Au restaurant ou lors des courses, l’écharpe peut permettre de maintenir bébé installé sur une chaise ou dans le caddy.

  • Il est aussi possible de réaliser une cabane avec une ou plusieurs écharpes pour le plus grand plaisir des petits comme des grands.

  • Quand on a plus rien à se mettre, l’écharpe peut aussi servir d’habit ou plutôt de robe…

  • Lorsque bébé grandit et/ou que vous souhaitez changer de système de portage, elle peut être transformée, avec quelques connaissances en couture, en sling, en Mei Tai, en Onbuhimo…

  • En fin de grossesse, l’écharpe peut permettre un soutien du ventre sur de courtes durées, avec l’avis médical de la personne qui suit la grossesse.

  • Suspendue au plafond, elle peut aussi permettre aux femmes enceintes lors de l’accouchement de se soulager en s’y agrippant.
  • En toute fin de vie, elle peut aussi être utilisée pour confectionner un magnifique sac à main. Une façon d’affirmer votre addiction !

Si avec tous ces arguments je ne vous ai pas convaincu qu’une écharpe de portage c’est vraiment un super investissement, je ne peux plus rien faire pour vous !!!!

Merci à toutes celles qui ont participé à l’illustration de ce billet.
Publié dans Fourre-tout ! | Marqué avec , , | Commentaires fermés sur Vis ma vie d’écharpe

Les ateliers du mois de mars

Bonjour à toutes et à tous,

Les ateliers collectifs et individuels ont lieu à 9h45 dans le 13ème arrondissement non loin de la bibliothèque François Mitterrand. 

Pour vous inscrire, il suffit de m’envoyer un petit mail à l’adresse suivante : bebeporte@gmail.com en indiquant la date choisie, l’âge de votre enfant, si vous possédez déjà d’une écharpe en précisant, si possible, et si vous venez accompagné.

Ateliers « Début de vie » en JPMBB :

  • 1 mars
  • 2 mars
  • 5 mars
  • 6 mars
  • 7 mars
  • 8 mars
  • 9 mars
  • 12 mars
  • 13 mars
  • 14 mars
  • 15 mars
  • 16 mars
  • 19 mars
  • 20 mars
  • 21 mars
  • 22 mars
  • 27 mars
  • 28 mars
  • 29 mars

Pour les ateliers dos/hanche ainsi que pour les ateliers en écharpe tissée, merci de bien vouloir m’envoyer un mail afin que l’on fixe une date ensemble.


Publié dans Actualités | Marqué avec , , , , | Commentaires fermés sur Les ateliers du mois de mars

La boîte à question de Néobulle

Cette semaine c’est Séverine, maman, infirmière, consultante en lactation et surtout créatrice de Néobulle qui se plie au jeu des questions/réponses :

Vous

 Qui se cache derrière Néobulle ?

C’est moi ! Séverine Martial, mère de 4 enfants dont les deux derniers, Martin et Violette, ont pu goûter au bonheur du portage.

 Comment êtes-vous tombée dans la marmite ?

Lors d’une formation en Suisse pour devenir consultante en lactation en 2002, je découvre le portage en écharpe. Une fois mes consultations d’allaitement mises en place, il m’a semblé très important de développer des outils d’aide au maternage pour que les mamans « tiennent » le coup lors d’allaitement difficile (c’est souvent le cas lors des consultations). C’est alors que je me suis formée au portage (depuis j’ai fait plusieurs « écoles » et j’ai créé l’association Naturellement Parents dans le 42 pour dispenser des cours de portage, de massage bébé, et de chant familial….)

Qu’est-ce qui vous a poussé à tout plaquer pour vous lancer dans la création de porte-bébés ?

Nous faisions venir des écharpes en grande quantité à l’association lorsque nous est venue l’idée « folle » de faire produire dans notre département réputé de très longue date pour le tissage. Nous avons rencontré l’entreprise Trottet Grange qui a bien voulu tenter l’expérience et miser sur l’avenir… ils ont eu du courage… car, la bouche en coeur, on est arrivé vers eux avec un bout de tissu et pas un chiffre ou business plan ! Depuis ils ne regrettent pas d’y avoir cru !

Quel(s) métier(s) exerciez-vous auparavant ?

Je suis infirmière depuis 1994 et consultante en lactation depuis 2002. J’ai aussi été créatrice puis coordinatrice d’un réseau professionnel de développement et soutien à l’allaitement Ref’lait dans lequel je continue de dispenser des consultations d’allaitement une fois par semaine.

Votre société

Où sont designés et  fabriqués vos produits ? Et pourquoi ce choix ?

Toute la conception des produits de portage se fait en interne à Néobulle en mettant nos compétences en commun au niveau couture, portage, tissage…. C’est une évidence pour nous que de travailler ainsi

Quel regard avez-vous sur la production de vos produits ?

Tous nos produits sont élaborés en étroite collaboration avec le tisseur et les couturières (c’est simple c’est à 45 minutes de voiture !) et nous avons mis en place des tests qualité à chaque nouvelle production.

Sur quel continent et/ou dans quel pays vos produits fonctionnent le mieux ?

La France, mais plus largement maintenant l’Europe

Quel est votre coloris/modèle préféré ?

Perso j’adore le bulline qui est vraiment le portage simple, rapide, facile et toutes nos couleurs sont sympa … difficile de choisir !

Travaillez-vous sur de nouveaux produits/projets ? 

Oui, mais chuuut….

Le portage

 Comment voyez-vous le portage dans 10 ans ?

Une évidence. On aura pris conscience de l’importance de celui-ci… enfin j’espère. Car coté médical c’est pas encore ça.

Le portage en 3 adjectifs ?

Simple, essentiel, pratique…. le bonheur, quoi !!!

Un produit de la concurrence que vous auriez aimé créer ?

Chacun fait des beaux produits, avec des différences, l’important c’est de les faire dans le respect des parents et des bébés.

 

Publié dans Actualités, La boîte à question | Marqué avec , , , , | Commentaires fermés sur La boîte à question de Néobulle

La boîte à question de Ling Ling d’amour

Après Alexa et Colimaçon & Cie, c’est au tour d’Elodie, créatrice de Ling Ling d’amour, de nous parler d’elle, de ses choix de fabrications et de sa marque.

Vous

Qui se cache derrière Ling Ling d’amour?

Elodie, maman d’une petite fille née en 2009. Et mon mari qui me soutient avec beaucoup d’amour dans cette aventure.

Comment êtes-vous tombée dans la marmite

J’ai découvert le portage lors de ma grossesse et j’ai été de suite séduite. J’ai essayé de porter ma fille dès la maternité (catastrophique) et je m’y suis remise avec plus de succès dans les jours qui ont suivi. Elle aura 3 ans d’ici quelques semaines et elle est toujours portée quand elle en ressent le besoin.

Qu’est-ce qui vous a poussé à tout plaquer pour vous lancer dans la création de porte-bébés?

Démocratiser le portage des bébés ^ – ^ car il n’y a que des bienfaits à bien porter son enfant.

Quel(s) métier(s) exerciez-vous auparavant?

Je suis de formation d’ingénieur textile (ENSAIT). Je suis arrivée en Chine en 2005 et dès lors j’ai vadrouillé d’usine en usine. J’ai travaillé pour une société d’inspection qualité spécialisée dans le textile/vêtements. Puis dans l’audit social (c’est-à-dire que j’ai vérifié les conditions de travail des ouvriers, le respect de l’environnement, etc. des usines qui produisaient) pour un groupe français de l’outdoor jusqu’en 2010.

 Votre société

Où sont designés et  fabriqués vos produits? Et pourquoi ce choix?

Nous avons fait le choix de faire produire nos porte-bébés dans le pays dans lequel nous vivons depuis maintenant 7 ans : en Chine.

Nous sommes du métier (production, qualité et éthique). Nous avons voulu utiliser toutes nos connaissances et nos compétences pour créer des porte-bébés :

– de qualité,

– à prix abordables,

– fabriqués dans le respect des hommes et de la nature.

« Nous défendons bien sur la production locale en France, mais nous privilégions avant tout l’accessibilité du produit. Des produits de qualité à prix accessibles fabriqués dans des conditions éthiques made in Chine : oui c’est possible ! »

Quel regard avez-vous sur la production de vos produits?

Un regard global, car il est primordial de savoir comment sont fabriqués nos produits et dans quelles conditions. Que ce soit pour le processus de filature, de tissage, de finissage (teinture) ou de confection, les usines sélectionnées pour la production de nos produits respectent nos engagements éthiques (pas de travail des enfants, pas de travail forcé ou obligatoire, un bon environnement de travail, un respect des heures de travail, des salaires corrects, etc.). Ce sont des usines que j’ai visitées, auditées et qui sont régulièrement contrôlées par différentes parties.

Enfin pour garantir la qualité de nos porte-bébés, le tissu est inspecté avant d’être coupé pour repérer et réduire au maximum les défauts qui peuvent être présents. Durant et à la fin de la confection, les porte-bébés sont contrôlés pour s’assurer de la bonne qualité du produit et détecter les éventuels défauts afin de les réparer.

Sur quel continent et/ou dans quel pays vos produits fonctionnent le mieux?

À l’heure actuelle, en France.

Quel est votre coloris/modèle préféré?

Mes préférences changent suivant les saisons. Actuellement, c’est le coloris rose de nos porte-bébés Daïcaling – très girly – qui est dans mon top 3.

Travaillez-vous sur de nouveaux produits/projets

Oui, mais je ne vous en dirai pas plus pour le moment…

 Le portage

Comment voyez-vous le portage dans 10 ans?

Entré dans les mœurs.

Le portage en 3 adjectifs?

Apaisant, pratique, et merveilleux

Un produit de la concurrence que vous auriez aimé créer?

Il y a encore des produits à inventer ! 😉 

 

Publié dans Actualités, La boîte à question | Marqué avec , , , , , | Commentaires fermés sur La boîte à question de Ling Ling d’amour

La boîte à question de Colimaçon & Cie

Plusieurs fabricants qui produisent et/ou designent leurs produits en France se sont gentiment pliés au jeu des questions/réponses. Ils ont tous répondu à un même questionnaire nous permettant d’en savoir un peu plus sur eux et sur leur marque.

Pour inaugurer cette série de questions/réponses, je vous propose de lire Alexa, créatrice de Colimaçon & Cie.

Vous

Qui se cache derrière Colimacon & Cie ? 

Alexa, 33 ans, maman de 2 jeunes garçons.

 Comment êtes-vous tombée dans la marmite ?

J’ai souhaité porter mon premier fils dès sa naissance. C’était il y a 7 ans et le portage en écharpe n’était pas encore très connu en France. J’avais donc du mal à trouver des écharpes et quand j’en trouvais, elles étaient horriblement chères … en tout cas trop cher pour moi! J’ai donc fini par prendre ma machine à coudre …

Qu’est-ce qui vous a poussé à tout plaquer pour vous lancer dans la création de porte-bébés ?

… Une fois la machine à coudre sortie, j’ai commencé à confectionner des écharpes pour mes copines, puis les copines de mes copines … jusqu’à ce que je sois contactée par une professionnelle de santé. Je me suis alors dit qu’il était peut être temps d’en faire mon métier… Et Colimaçon & Cie a vu le jour en mars 2007 avec pour objectif de vendre des écharpes au meilleur rapport qualité/prix possible.

Quel(s) métier(s) exerciez-vous auparavant ?

J’en ai exercé plusieurs : animatrice nature, chargée de communication…

 

 Votre société

Où sont designés et  fabriqués vos produits ?

EN FRANCE!

Nous faisons tisser et teinter tous nos tissus en France, et nous confectionnons nos écharpes dans notre atelier grenoblois. Nos étiquettes, nos emballages, nos notices sont également réalisés en France … souvent par les derniers des mohicans (c’est ainsi que se définissent souvent nos fournisseurs, malmenés par les délocalisations)

 Et pourquoi ce choix ?

Ce fut une évidence dès le début. Colimaçon travaillerait avec des fournisseurs français ou ne serait pas. Il était hors de question pour moi de travailler avec des fournisseurs « du bout du monde » alors que l’emploi de « mon voisin qui fait la même chose » est menacé. À ce sujet, notre engagement a été récompensé en 2010 avec l’obtention du label « Made in Respect », label particulièrement rigoureux quant à nos approvisionnements.

Quel regard avez-vous sur la production de vos produits ?

Une grande fierté.

Sur quel continent et/ou dans quel pays vos produits fonctionnent le mieux ?

En France. Normal puisque je privilégie les réseaux locaux !

Quel est votre coloris/modèle préféré ?

J’ai personnellement porté mon second fils intensément avec une écharpe Miel & Malice turquoise (qui n’était pas en coton Bio à l’époque, contrairement à aujourd’hui) et un colima-sling vert anis

Travaillez-vous sur de nouveaux produits/projets ? 

2010 et 2011 ont été chargées en créations : passage au sergé croisé en coton bio pour notre gamme Miel & Malice – création de notre écharpe Biotiful en sergé croisé mi coton bio mi lin bio – dépoussiérage de notre guide d’utilisation pour écharpes de portage, nouveau site internet … 2012 sera donc beaucoup plus calme à ce sujet.

« Nous travaillons cependant sur de nouveaux anneaux pour slings… de fabrication française ! Mais chut, tout reste à faire. »

 Le portage

Comment voyez-vous le portage dans 10 ans ?

Aucune idée … 

 Le portage en 3 adjectifs ?

Pratique, émouvant, bref … indispensable!

(Que 3 adjectifs, c’est difficile !!)

Un produit de la concurrence que vous auriez aimé créer ?

Il y en a pas mal! J’aime les choses simples, mais efficaces.

Publié dans La boîte à question | Marqué avec , , , , | Commentaires fermés sur La boîte à question de Colimaçon & Cie